Conférences du mardi 2018 - 2019

cap ciné

Référente : Jeanine PÉRINAUD
Adjointe: Alice DOPF
Présentation : Alice DOPF - Isabelle FAGUĖ

Ces conférences du mardi se dérouleront à CGR Cinémas (ex Cap' Cinema) salle 1, à 15 heures, durant toute l'année.
Sur présentation de leur carte, l'accès aux salles est réservée aux adhérents à jour de leur cotisation 2018-2019.

Dans leurs diversités, le niveau peut varier et la qualité des conférenciers intervenants être inégale.

 

Programme de mars à mai 2019

RESUMES DES CONFERENCES 2018/2019 :

 

Mardi 30 avril 2019

Jean-Pierre BAUDELET : Ingénieur, géologue, diplômé de l’université de Nancy.

Manquerons-nous de métaux ?

Une brève description de la formation des principaux gisements miniers explique la problématique de l’approvisionnement des métaux, face à la population croissante et le développement des nouvelles technologies.

La production actuelle, avec les réserves estimées sera présentée pour les métaux classiques et les métaux stratégiques, en soulignant l’évolution des prix par rapport aux évènements d’ordre social et politique.

Quelques pays monopolisent l’exploitation de certaines matières premières et induisent des tensions politiques.

Mardi 7 mai 2019

Yves PEDRONO : docteur en sciences de l’éducation.

Elle court, elle court la bêtise.

L’intelligence, elle est en principe l’ennemi juré de la bêtise. En acte, en pensée ou en propos, l’une exclut l’autre. Cependant, la seconde ne dédaigne pas de se saisir du thème de la première pour se mettre à l’ouvrage. En somme, l’intelligence est une excellente source d’inspiration pour la bêtise…  

Mardi 14 mai 2019

Albert MENDIRI : Professeur agrégé de philosophie :

Deux théoriciens originaux de la violence : MARX et R. GIRARD.

La pensée rationaliste classique considère que la violence découle d’un mauvais usage de la raison. Marx et Girard, qui ne sont pas de purs philosophes, lui attribuent une autre origine. Pour Marx, penseur matérialiste, la violence a pour source des problèmes économiques et des luttent internes, nécessaires et sources de progrès au sein des sociétés. Pour Girard, penseur spiritualiste, la racine de la violence a pour origine la nature mimétique du désir dont l’unique issue est l’amour inconditionnel prôné par les Evangiles.